Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

Articles Récents

Pages

27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 08:47

Cette demeure fut certainement à la fin du XIeme siècle qu'un simple mais imposant (sept mètres sur sept à l'extérieur, quatre sur quatre à l'intérieur) donjon carrée fait de mur de moellons de pierres, épais de un mètre et demi a sa base, haut de largement quinze mètres reparti en quatre niveaux. Le donjon devait certainement être couronné en son sommet d’un chemin de ronde possédant une vue panoramique sur les lieux alentours. Il devait servir de tour de guet, de demeure seigneurial, et de poste de garde il était placé stratégiquement aux frontières du Forez, du Roannais & du Lyonnais. Ce donjon possédait comme seule entrée une porte cintré au premier étage avec une réserve au dessous sans porte ni fenêtre. Les seules ouvertures devait être des latrines sur corbeau au deuxième étage et trois petites fenêtres s'agrandissant au fil des étages, très petite au premier un peu plus grande au deuxième et encore un peu plus ouverte au troisième étage.

 

 

Plus tard, certainement au XV-XVIeme, une enceinte complète fut érigée autour du vieux donjon. Cette enceinte devait posséder de gros mur d’environ 1.20 m et faire plusieurs centaines de mètres entrecoupé de plusieurs tours rondes ainsi qu’un gros corps de logis principal autour d’une « haute » cour et certainement une basse cour si on se réfère aux us et coutumes de ce temps la. En plus du donjon, il ne reste de cette période qu'une tour d'angle laisse par les seigneurs du lieu comme témoin de leur lignée.

 

 

 

Au XVIIeme siècle les us et coutume ayant changé, les méthode de guerre aussi la forteresse se civilisa un peu, quelques grandes fenêtres et portes entourées de « pierre jaune du Roannais » furent ouverte sur la cour intérieure. Le donjon fut percé de nombreuses portes et de quelques fenêtres. Il fut rehaussé d'environ quatre mètres et couvert, ce qui amène le faîtage de sa toiture a quatre pans à environ vingt deux mètres du sol. Le corps de logis passe à plusieurs centaines de mètres carres sur deux niveaux plus les combles. Il y a trois mètres et demi sous les plafonds à la française. Le château possède certainement de nombreuses dépendances, la tour circulaire gagne une toiture et perd certainement quelques mètres de hauteur devenue inutile elle perd aussi son rez-de-chaussée transformé en four a pain et cheminée.

 

 

 

Entre le XVIIIeme et le XIXeme le château perd certainement les derniers vestiges ses fortification, et se transforme peu à peu en corps de ferme, les dépendances restantes sont transformées en étable, grange, poulailler. Il doit simplement rester la tour ronde, d’angle de sept mètres de diamètre extérieur, le vieux donjon fissuré, le logis principal et quelques dépendances mutilées….

 

 

 

Depuis le XIXeme le château devenu ferme est de plus en plus démantelé aménagé, martyrisé et adapté a son nouvel usage agricole. Puis à la Fin du XXeme les derniers propriétaires laisse cette demeure à l’abandon complet et elle se délabre de plus en plus…

 

 

 

Jusqu’en 2004…

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Isabelle Fontimpe - dans chateau-espinasse
commenter cet article

commentaires